Révolution dans l’airsoft Canadien

25
Fév
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Excellente nouvelle pour nos lecteurs Canadiens – et particulièrement Québécois – qui vont pouvoir profiter d’un panel de réplique élargi grâce aux efforts de SafeAirsoft ! En effet l’import et l’achat de répliques opaques jusqu’ici difficile voire illégal devrait être désormais facilité. Pour l’instant la liste des marques approuvées ( ARES, ICS, Real Sword et VFC ) est limité mais devrait s’élargir dans le futur. Tous les détails sur AirsoftCanada.


Merci à J. Dujardin pour l’info !

Tags , ,

Articles relatifs pouvant également vous intéresser :

10 réactions sur “Révolution dans l’airsoft Canadien”

#1 Répondre à ce commentaire

Kayvin

💡

#2 Répondre à ce commentaire

Mimid

Un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’airsoft !

#3 Répondre à ce commentaire

IvS

bonne nouvelle pour les collègues du pays des caribous 💡

( ARES, ICS, Real Sword et VFC )

que de la bonne marque 🙂

#4 Répondre à ce commentaire

s0fta!rm@n

La mondialisation avance 😎

#5 Répondre à ce commentaire

J. Dujardin

Et semble-t-il qu’il y en a d’autres en chemin! Par contre, les importateurs ont spécifié qu’ils s’en tiendraient au hi-end: ils ne feront pas la paperasse nécessaire pour du ACM.

Les prix sont encore beaucoup plus élevés qu’à l’étranger, mais c’est légèrement plus bas que ça l’était avant ce développement.

Dans l’ensemble, ça m’apparaît être bien pour le sport: c’est un pas en avant vers notre légitimité.

En espérant que l’afflux n’emmêne pas trop d’idiots dans le sport et, surtout, d’idiots avec des répliques dans les rues, à faire des crimes ou autres…
Auparavant, c’était contrôlé via un système de vérification d’âge: personne ne pouvait voir les petites annonces (seuls endroits où les répliques étaient vendues) sans avoir préalablement été rencontré, et son âge confirmé, par un vérificateur d’âge. Ils se réservaient aussi le droit de refuser quelqu’un s’il semblait irresponsable.

Cependant, avant les répliques étaient généralement vendues en utilisant une licence normalement limitée au cinéma, et vendre au public enfreignait les termes de cette license. Donc c’est maintenant plus légitime…

Mais à quel prix? On verra l’évolution de la situation dans les prochaines années…

#6 Répondre à ce commentaire

phoenix

ils sont hi end ces canadiens, 😆

#7 Répondre à ce commentaire

eviloliv

Content pour eux !
aaahhhhhhhh VFC !

#8 Répondre à ce commentaire

Mugule

Merci pour ces détails J.Dujardin 😉

Ya encore pas mal de truc a faire mais bon c’est d’jà un grand pas et comme tu dit faut pas que sa ramène des idiots 🙂

#9 Répondre à ce commentaire

florian

des marque de qualité en plus

#10 Répondre à ce commentaire

Jack Sparrow

Ça fait plaisir!

Je dois juste préciser que le terme « révolution » pousse un peu fort, puisque l’importation privée est toujours très complexe, voir carrément impossible, et que la technique que ces compagnies utilisent existe depuis très longtemps (celle du 407 fps avec de la .23).

C’est d’ailleurs la technique utilisée depuis longtemps pour les Systema PTW: on leur met un cylindre 430 fps et voilà, il peut rentrer au pays sans problèmes.

L’évolution (et non ré-) est le fait qu’ils ont fait clarifier le texte de l’Agence des douanes (amendé mercredi dernier, donc) et qu’ils importent ainsi à relativement grande échelle, impliquant ainsi une certaine économie de coût (quoique pas énorme, mais c’est déjà mieux).

Les commentaires sont fermés sur ce billet.