France-Info : armes factices et braquages

21
Avr
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Dans une chronique exclusive diffusée ce matin et reprise sur leur site web, France-Info aborde de manière inquiétante la problématique des répliques d’armes à feu utilisées lors de petits braquages (sic). Les journalistes se basent sur les chiffres de la commission parlementaire sur les armes, devant rendre son rapport courant mai 2010, et dont les premiers chiffres « un braquage sur deux est commis avec une arme factice » n’augurent rien de bon pour l’airsoft qui risque de devoir faire face à nouvelle vague de promotion dans les différents médias. Article à lire en intégralité dans la suite.

Exclusif : un braquage sur deux est commis avec une arme factice

C’est une information France Info : au moins la moitié des 3.500 petits braquages commis en France chaque année le sont avec des armes factices. C’est un rapport parlementaire qui le révèle.

Des jouets identiques en apparence aux vraies armes, et responsables d’à peu près 2.000 braquages par an. C’est une estimation qui a stupéfait le député Bruno Le Roux, président de la mission parlementaire sur les armes, quand les policiers ont évoqué le problème : « les policiers estiment qu’au moins la moitié des petits braquages sont commis avec des armes factices, et j’ai senti chez eux une peur de la propagation du phénomène ».

Et cette confusion peut tuer. A Nîmes, fin décembre, un jeune homme de 21 ans sortait d’un MacDo qu’il venait de braquer avec un pistolet factice quand il a été abattu par la police. Moins tragique, l’acteur Tomer Sisley et des amis qui jouaient avec des armes factices dans un parking parisien se sont fait tirer dessus par des policiers qui pensaient avoir affaire à de vraies armes. Et pour vous dire qu’il y a des exemples toutes les semaines : jeudi, à Saint Ouen, deux braqueurs ont été arrêtés juste avant qu’ils n’entrent dans une bijouterie. Leur arme était fausse.

Même des policiers, donc des habitués des armes, peuvent ne pas faire la distinction : ces répliques font le même poids, ou quasiment, que les originaux. La carcasse métallique est la même que celle de l’arme à feu originale. L’apparence est donc la même et la distinction impossible, selon Philippe Noble, le chef de la section centrale armes et explosifs de la PJ française : « de plus en plus, on est bluffés par la ressemblance. Donc un policier menacé par une arme factice peut se retrouver placé dans les conditions de la légitime défense ».

Et la légitime défense est retenue par les juges dans ces cas-là. Et un braqueur risque la même peine avec une arme factice qu’avec une vraie. La menace exercée et la peur du braqué sont les mêmes, que l’arme soit vraie ou fausse…

Pour se procurer ces « jouets », vraiment très proches des originaux, il suffit de se rendre par exemple dans une boutique d’Airsoft : on peut acheter des armes qui tirent des billes en plastique. Là, les noms de Beretta ou Colt, etc, sont gravés sur les culasses, comme pour les vrais. Explications de Thierry Naccache, qui dirige les boutiques Cybergun, un colt 45 factice entre les mains : « On est allé voir les fabriquants, Colt, Smith et Wesson, Uzi, etc, et nous avons signé avec eux des licences exclusices. Nous avons leurs plans, et la réplique doit donc identique en tous points à l’original ».

Pour réduire ce risque de confusion, plusieurs solutions : D’abord, ce qu’on appelle le code couleur : l’arme, ou une partie de l’arme factice, est de couleur voyante. Bonne solution en apparence… mais en apparence seulement, selon Philippe Noble, le policier de la section des armes : « On a de véritables armes qui sont désormais vendues dans des couleurs flashy, vert pomme, fuschia, etc. Donc, le risque de confusion persiste. Ensuite, si seulement une partie de l’arme est de couleur, rien n’empêche le voyou de repeindre cette partie, toujours pour faire croire que l’arme est vraie ».

D’autres solutions sont donc envisagées. Bruno Le Roux souhaite que l’on puisse distinguer une arme factice d’une arme véritable « au premier coup d’oeil » : il faudrait pour cela que « les armes qui servent à jouer » soient « très différentes des vraies armes ».

Mais là, ce sont les vendeurs de jouets, de répliques Airsoft qui ne sont plus d’accord, comme Thierry Naccache, de Cybergun : « L’intérêt sera moindre. Si c’est une réplique pas authentique, il n’y a plus aucun intérêt pour le joueur ». Il craint que l’Airsoft ne serve de bouc émissaire dans la lutte contre la petite délinquance, et il ajoute qu’il préfère que des jouets servent à commettre des braquages plutôt que des vraies armes.

On verra ce que préconiseront les parlementaires dans leur rapport qui sera rendu en mai.

Les extraits sonores diffusés sont en écoute sur le site de France-Info

Merci à Filou et Anarki (Sunday Warriors) pour l’info 😉

Tags , ,

Articles relatifs pouvant également vous intéresser :

42 réactions sur “France-Info : armes factices et braquages”

#1 Répondre à ce commentaire

Toliman

Je trouve l’article de France-Info très bon.

Il ne faut pas uniquement le lire mais aussi l’écouter sur leur site!

Par contre, le titre « France-Info s’en prend à l’Airsoft » est totalement faux et malhonnête: le reportage audio est trés neutre et uniquement informatif, du très bon journalisme, contrairement au nom de la news donnée par airsoft-news…

#2 Répondre à ce commentaire

Kendel

La forme n’est pas ce qui est le plus important a mon avis. Mais ce sont les paroles du député Mr Bruno Le Roux (PS) qui me choquent. En effet il ne parle pas de repliques mais bien d’armes factices. Il ne comprend pas comment il est possible de jouer avec des répliques d’armes!
Bref, ca sent mauvais pour l’airsoft tel que l’on le connait

#3 Répondre à ce commentaire

Céphée

Il vrai que là, France Info ne prend pas l’airsoft pour cible.
Dans cet article, seuls les faits sont évoqués. Pas de polémique, pas de conclusion facile et hâtive.

De plus, et pour une rare fois, ils montrent que les solutions pour pallier au problème de la ressemblance avec de vraies armes ne sont pas de bonnes solutions.

#4 Répondre à ce commentaire

Petit bonhomme

Il est vrai que France Info n’attaque pas l’airsoft et même propose des solutions pour ne pas le supprimé mais il rappel que l’acquisition libre de ces fausses armes qui sont nos joujoux pose le problème qu’elles ne sont pas accessible que au airsofteurs,le problème n’est pas le airsoft mais la vente libre des répliques

#5 Répondre à ce commentaire

AsH

C’est un sujet a la mode ce genre de braquages en fait, le pire c’est que plus y’as d’articles qui en parlent, plus y’en as, les infos ont le pouvoir d’inspirer certains
Ce genre de news vont pas arreté de tombé jusqu’a la prochaine news a la mode

Un peut comme la hausse des carburants y’a quelques mois ou on s’étonnait que le sans plomb coute 1.25€, pourtant actuellement c’est 1.40€ et tout le monde s’en branle

Vive l’inspiration des journaleux

#6 Répondre à ce commentaire

rausko

en même temps il vaut mieux se faire braquer avec une fausse armes qu’avec un vrai couteau ,non ?

#7 Répondre à ce commentaire

Dirty Harry

Tout ça c’est du cinéma, on est tous d’accord ! Le jour ou les juges puniront comme il se doit un « vol a main armée « , ça fera réfléchir les co…nards qui braquent parfois pour des butins de 10 euros…et qui braquent avec ce qu’ils trouvent sous la main. On braque avec des cagoules et on prend la fuite en voiture : il ne me semble pas que l’on ait encore interdit les cagoules et les bagnoles …

#8 Répondre à ce commentaire

Jack NUMBER

« un braquage sur deux est commis avec une arme factice »……………
Les braqueurs ont moins de mal à en trouver, difficilement détectable, non-interdit et si il se font prendre ils prennent moins. Il n’y a pas « détention illégale d’arme à feu » et tout ce qui va avec…. pas folle la guêpe…. 😈

#9 Répondre à ce commentaire

Jack NUMBER

Un détail : l’acte est inchangé que ça soit une vraie ou une fausse arme donc la méfiance de la police doit être identique.
Le braqueur veut que l’on croit que son arme est vraie, et bien il a les risques que ça comporte avec. Se faire abattre notamment…
On incrimine l’airsoft alors que la culture de l’arme et de la guerre se fait depuis des années via le cinéma américain en grande partie mais aussi la TV en France.

Enfin bref…… le débat ne s’arrêtera pas. ❓

#10 Répondre à ce commentaire

David75

Il faudrait filer une réplique à un flic sur 2 ca serait plus équitable.

#11 Répondre à ce commentaire

Vince

Oula je viens de suivre un reportage sur Fr3 National (19-20) sauf que je n’ai vue que la fin et j’ai entendu « arme factice » et « loi » quelqu’un à une idée de ce qu’il parlait ?

#12 Répondre à ce commentaire

@nt

qu’ obtenir une licence serait la solution aux problèmes de braquages…

#13 Répondre à ce commentaire

nyclow

Pour une fois je trouve que cybergun a répondu de manière intelligente …… 🙁

#14 Répondre à ce commentaire

Bob

Voyons voir comment la FFA va gerer ça… (eheh)

#15 Répondre à ce commentaire

Psycho

Je viens de voir la fin du reportage de France2 dans son 20h… Encore une belle pub pour nous. 🙁
C’est triste que le message vehiculé par les « grandes chaines » soit aussi souvent négatifs, aussi, si vous faites partie d’une team ou assoc sérieuse, invitez la presse, les forces de l’ordre locales… bref, quand vous jouez: communiquez!
Ca fera autant de messages positifs, et, si chacun à son niveau fait passer l’info, on arrivera peut etre à limiter les dégats pour l’airsoft en France.

#16 Répondre à ce commentaire

Didier

Achtung !
le député Leroux est de sinistre mémoire dans le monde des RS, dont je fais partie.
Ca fait 30 ans que j’en prends plein la g… avec ce genre de mec.
Il déteste tout ce qui de près ou de loin ressemble à une arme, et a créé un lobby qui agit dans l’ombre.
MEFIANCE !!!!!

#17 Répondre à ce commentaire

AL94

in FFA we trust

#18 Répondre à ce commentaire

Toliman

En tout cas, je trouve que airsoft-news a été réactif pour changer le titre de l’article. 😉

Sinon, ne devrions-nous pas nous poser d’autres questions, dans le genre:
– a force de vouloir faire dans le réaliste, les répliques full métal ne vont-elles pas provoquer la fin de l’airsoft?

🙄

#19 Répondre à ce commentaire

-- YO --

Un peut comme la hausse des carburants y’a quelques mois ou on s’étonnait que le sans plomb coute 1.25€, pourtant actuellement c’est 1.40€ et tout le monde s’en branle

C’est plus à la mode !!

Mouhahahahaha 😀

#20 Répondre à ce commentaire

Fufu

soyons pragmatiques… Près de la moitié des braquages sont effectués avec des « armes factices »… Ce qui prouve que les délinquant ont quelques soucis pour acquérir de « vraies armes », donc même si le préjudice moral reste important pour la victime, les conséquences physiques sont moindres… (ca fait concon comme réponse je sais, mais c’est ce qu’aiment les journalistes)
d’autres part, je ne me fait pas trop de soucis pour notre sport. Une fédération voit le jour, même si l’image de la discipline est fragile, je pense que le paintball n’a pas non plus une image super sympa

#21 Répondre à ce commentaire

Fufu

et je rajouterais une petite phrase à méditer…

Si un délinquant braque un magasin avec une cocotte minute… Doit ton interdire toute les cocottes minutes en france ?

#22 Répondre à ce commentaire

Black-Hawk

Sauf qu’on fait rarement la vraie guerre avec des cocottes minutes………
Le problème semble malheureusement insoluble.
Soit nos répliques gardent leur aspect parce que beaucoup d’entre nous les ont acheté pour cela, soit on se retrouve avec des trucs qui ne vont ressembler à rien (ou à des lanceurs de paint!) et là, le marché de l’airsoft et la pratique de notre loisir va s’effondrer!
Et les paroles de Mr Leroux semblent indiquer les recommandations qui vont sortir de son rapport!
A la FFA et à la FédéGn d’agir auprès des parlementaires. Et pourquoi pas d’imaginer la vente de réplique sur présentation d’une licence émise par une de ces autorités. Je sais que ça va faire hurler les freelancers et les anti-fédé…mais vous préférez quoi, payer quelques euros tous les ans et continuer à jouer, ou garder votre indépendance et rester chez vous le WE, parce que vos répliques seront interdites en France??????

#23 Répondre à ce commentaire

Doc

ça y est M6 reprend l info…

peut être veulent ils seulement mettre en garde les petits malin qui y pensent en leur expliquant ce qu’ils encourent.

mais en attendant ça dessert pas notre loisir…

en espérant que ce ne soit pas les prémices d’un nouveau texte de lois encore plus contraignant que les précédents.

video M6 visible ici, a partir de 8min19

#24 Répondre à ce commentaire

Vince

Si les politiques décident de faire quelque chose contre l’airsoft il ne faut pas se voiler la face, aucune Fédération ne pourra rien faire !
Par contre des industries telle que ASG ou cybergun, elles pourront faire quelque chose ! L’argent, le nerf de la guerre (même si l’airsoft n’apporte pas grand chose niveau PIB) !
HS : M’enfin les infos (à mon avis) parle pour ne rien dire, il faut faire un peu de scandale ces temps si pour faire passé le prix prohibitif d’autre chose !

#25 Répondre à ce commentaire

Ninja_En_Short

Pas mauvais comme article, voir même plutôt bon en comparaison de pas mal d’autres.

Même si comme d’hab il y en a toujours pour dire que les petits cons de droite et de gauche (pas au sens politique du terme) font des braquages parcequ’ils ont des armes… si on retirait tout ce qui peut servir à blesser on interdirais aussi d’avoir bras,jambes et dents…

Quand à ceux qui se font choper bien fais pour leur tronche !

#26 Répondre à ce commentaire

florian

je conprend pas parce que si on suprime les réplique (méme les armes a plond)yaura toujour de vrai armes pour les renplacé …

#27 Répondre à ce commentaire

FoxOne

Les politiques feraient mieux de chercher à savoir qu’est ce qui pousse les gens à faire des braquages (que ce soit avec vraies ou fausses armes d’ailleurs). Il faut comprendre le problème à la racine.

#28 Répondre à ce commentaire

greg

merci a ces connards qui sont memes pas foutus de se procurer une vrai arme… quand on est un vrai bandit on joue pas avec des copies…. aussi factices que les armes utilisées… et grace a vous on va ptet avoir des restrictions et des bouchons rouge comme aux usa…

#29 Répondre à ce commentaire

s0fta!rm@n

Le bouchon rouge est une securite supplementaire qui empeche un tir accidentel de faire des degats. A ne pas confondre avec « l’embout orange – orange tip » qui doit etre sur la replique de maniere permanente. Aux US, il y a l’embout orange car les modeles RS de nos repliques sont faciles d’acces et il faut donc pouvoir distinguer facilement le vrai du faux. En France, beauxoup d’armes sont interdites, il est tres peu probable qu’un pekno se retrouve avec un F2000 dans les mains par exemple (deja que c’est galere pour avoir des trucs aussi basiques que des AR15s et AKs). Bref, la probabilite de se retrouver avec des embouts oranges sur nos canons est proche de zero. *Ceci n’engage que moi, c’est un point de vue personel, une speculation sortant tout droit de mon esprit a moi*.

#30 Répondre à ce commentaire

Liakawa

Ca parle actuelement d’airsoft sur RMC.(jeudi 22 avril) 9h40

😮 😮

#31 Répondre à ce commentaire

Sined

Mais une chose: est-ce que le nombre total de braquages augmente? Est-ce que ceux qui font ça avec des répliques ne l’auraient pas fait s’ils n’avaient pu s’en procurer?

Je pense que ça sert pas à grand chose de débattre plus loin sur les éventuelles solutions à ce problème avant de savoir ça…

#32 Répondre à ce commentaire

Petit bonhomme

Un politique est pas la pour prendre des décisions intelligentes mais pour rassurer l’opinion
publique qui lui même réfléchi assez peu.

#33 Répondre à ce commentaire

Aberration

Soyons pragmatiques, il vaut mieux que les braqueurs utilisent des répliques plutôt que des vraies armes… La vraie question est : Est-ce que l’existence des réplique entraine une augmentation des braquage?

Ca mériterais une enquête sérieuse, mais je penses qu’on connais tous la réponse… un mec qui veux braquer, il va braquer. et je le répète, je pense qu’il vaut mieux que ça soit avec un pistolet à bille qu’avec un vrai flingue…

#34 Répondre à ce commentaire

AsH

Armes factices ou pas il y a et il y aura toujours des braquages, une loi n’y changeras rien a part le fait d’avoir des trafic de fausses armes a feu

Et puis y’as des gens qui on réussis a faire bien pire le 11-9-01 avec de cutter, pourtant on en vend toujours alors que c’est « une arme de détournement d’engins en vue d’en faire une arme de destruction massive » huh huh 😯

#35 Répondre à ce commentaire

La FFA répond à France-Info sur Airsoftnews

[…] hier au sujet des braquages commis avec des armes factices et reprise sur leur site web ( cf France-Info : armes factices et braquages ), la Fédération Française d’Airsoft a entrepris de contacter la radio afin de présenter […]

#36 Répondre à ce commentaire

TOTO

C’est bien un socialiste celui là,plutot que reconnaitre pourquoi il y a tant de délinquents,il part chercher un prétexte médiatique pour enfumer le probléme,la « sécurité » des truands semble bien les preocuper,
La loi ne fait pas de difference entre une arme vrai ou fausse en cas de braquage,seul le truand prend la responsabilité des risques,donc il suffit d’apliquer la loi et d’arréter cette diarrée legislative.
S’ils se sont délésté de leur pouvoir de légiférer sur des problémes importants en faveur de « l’europe » et que cela leur manque c’est leur affaire et pas celle des citoyens.

#37 Répondre à ce commentaire

Fufu

En tout cas, ce genre de reportages ne fera pas tant de tort que ca dans l’immédiat, les gens sont innondés par des informations diverses et variées, qui ne les concernent pas souvent ! les médias, en manque de sujets, pondent quelque chose qui arrive au quotidien ! Faites les calculs, des miliers de bracages chaque année, donc plusieurs dizaines par jour, donc plusieurs ave les répliques…
Si F. Info se saisi du scoop, c’est pour remplir ses carnets et ses émissions… Comme TF1, M6 et j’en passe !

#38 Répondre à ce commentaire

RMC : Bourdin aborde le problème des armes factices sur Airsoftnews

[…] on pouvait s’y attendre, la chronique diffusée hier sur France-Info (cf notre article France-Info : armes factices et braquages) a donné l’impulsion à une nouvelle vague de réactions dans les médias sur la […]

#39 Répondre à ce commentaire

Dagon

Je vais vous dire, les personnes mal intentionnées trouverons toujours de nouvelles armes pour braquer ou autres ! Je suis un joueur d’airsoft et tout cela me scandalise ! Tous les joueurs d’airsoft que je connais ou que j’ai connu sont responsable et prennent énormément de précautions en partie et même en dehors ! Maintenant on nous stigmatisent et on passe pour des cinglés de la gâchette.
Pour ma part Je possede plusieurs répliques et quand je les sorts de chez moi pour aller en partie je prend un soin fou à ce que personnes ne les vois et ne s’en aperçoivent. Je ne tire jamais en dehors des zones prévues à cet effet et donc je ne vois pas pourquoi les joueurs d’airsoft paieraient pour les gens irresponsables !
Si ce genre de voyou veut pointer une réplique sur les agents des forces de l’ordre c’est son problème, il savent très bien ce qu’ils risquent les règles d’engagement de la police et autres sont très clair !!! Mais ils se sentent plus fort que tout le monde seulement on n’est pas dans Scarface ! Bref …
Touchez pas à nos répliques ! L’airsoft c’est pas pour les crapules !!

#40 Répondre à ce commentaire

luckyluke

Si la victime qui se fait braquer a le temps de regarder le diamètre du canon de la réplique (je sais, il faut être rapide, mais je ne vois pas comment différencier le vrai du faux).
On peut constater que le diamètre du canon est plus petite qu’un vrai, le canon d’une réplique fait 4mm au lieu de 9mm.

Si ça peut aider certains.

#41 Répondre à ce commentaire

Kayvin

6mm.

#42 Répondre à ce commentaire

Kayvin

Et quand t’es braqué, tu regarde pas, tu file ta thune.

Les commentaires sont fermés sur ce billet.