Le Luxembourg s’attaque aux magasins d’airsoft

18
Juil
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Dans un contexte de doutes en ce qui concerne la distribution de nos répliques notamment en Californie, un article du journal L’essentiel (lien) a reporté il y a quelques jours un durcissement de la loi de 1983 sur les classifications et le commerce des armes au Luxembourg. Ainsi selon le journal, dorénavant ouvrir un magasin d’airsoft imposera les mêmes démarches que pour une armurerie – à savoir l’autorisation de deux ministères: Justice et Classes moyennes et prouver son honorabilité – s’il souhaite distribuer des répliques de plus de 0,5 Joules.


Merci à GOODNIGHT pour l’info 😉

Tags , ,

Articles relatifs pouvant également vous intéresser :

6 réactions sur “Le Luxembourg s’attaque aux magasins d’airsoft”

#1 Répondre à ce commentaire

Xxardius

Peut-on qualifier d’attaque ce qui pourrait pérenniser l’airsoft?
A savoir une reconnaissance basée sur le sérieux imposé aux tenanciers.

#2 Répondre à ce commentaire

Tirezsurlelapin

C’est pas faux ! 😉 💡

#3 Répondre à ce commentaire

Nico GOODNIGHT

En ce qui concerne le Luxembourg, je ne vois de toute façon pas ce que cela change. A ma connaissance il n’y a pas de shop dans le pays.

Et puis, je pensais que L’Airsoft était simplement interdit au Grand-Duché ??? (Cf : le Hors-Série de la revue « bille de 6 » de ce mois-ci – Règlementation dans les pays de l’union).

On m’aurait menti (à l’insue de mon plein gré) ???

#4 Répondre à ce commentaire

AsH

Donc pour ouvrir un magasin d’airsoft au Lux’ c’est plus difficile, mais pour les acheteurs ça change rien
Bref on peut dire « pas de shop au Lux' » vaut mieux acheter sur le net dans des shop en dehors du pays

#5 Répondre à ce commentaire

Jack NUMBER

C’est bon et mauvais à la fois je trouve ❓

#6 Répondre à ce commentaire

Nico GOODNIGHT

Ce que dit la loi :

Police Grand-Ducale (Ministère de l’Intérieur) : Les armes du type Softair – http://www.police.public.lu

Les armes du type Softair :

La Police Grand Ducale est de plus en plus souvent confrontée au phénomène des armes Softair. Ces armes peuvent notamment être achetées en Allemagne où elles sont en vente libre. Mais l’acquisition, la détention et le port d’une telle arme peuvent entraîner des poursuites judiciaires au Luxembourg.

Qu’est-ce qu’une arme Softair ?

Une arme Softair (Airsoft Gun) est une réplique d’une vraie arme qui projette des boules en plastique ou en métal d’un diamètre de 6 mm.

On fait la différence entre trois types d’armes Softair :

Il s’agit d’un coté d’armes fonctionnant avec un ressort où le projectile est accéléré par la force d’un ressort tendu au préalable. Bien que la vitesse du projectile ne soit pas très élevée, il peut quand même provoquer p.e.x. une blessure à l’œil.

Le deuxième type fonctionne avec une cartouche de gaz carbonique (CO2). Le projectile est accéléré par la pression du gaz. La vitesse d’un tel projectile est bien supérieure. Pour ce type on peut aussi utiliser des plombs du type « Diabolo » 4,5 mm.

Le troisième type possède un moteur électrique. De l’air est comprimé par un système ressemblant à celui d’une pompe à vélo. L’air ainsi comprimé accélère le projectile.

Le danger principal de ces armes résulte de leur ressemblance avec des armes à feu réelles. Une arme Softair de haute gamme ne se différencie ainsi plus, ni par son aspect extérieur, ni par son poids, d’une vraie arme. Même un spécialiste ne les différencie plus du premier coup d’œil.

Bien ces armes ne soient pas mortelles, elles peuvent potentiellement avoir les effets d’une vraie arme. Elles peuvent notamment être utilisées pour menacer quelqu’un.

Que dit la loi à leur sujet?

Ces armes relèvent de la loi du 15 mars 1983 sur les armes et munitions.
Il s’agit en l’occurrence d’engins soumis à autorisation ministérielle préalable, telle que p.ex. un permis de port d’arme de sport.

Les armes du type Softair ne sont donc pas en régime dit « libre »; leur possession est d’ailleurs réservée aux personnes majeures d’âge.

Leur utilisation sur la voie publique, même par des personnes majeures d’âge titulaires d’autorisation ministérielle en bonne et due forme, est interdite!

Les personnes qui contreviennent aux dispositions légales afférentes s’exposent à des sanctions pénales pouvant aller d’une peine d’emprisonnement de 8 jours à 6 mois ainsi qu’à une amende entre 251 et 5.000.- EUR.

A noter enfin que ce qui précède vaut également pour les marqueurs du type Paintball.

La source officielle : http://airsoft-luxembourg.maisforum.com/forum

Les commentaires sont fermés sur ce billet.