Airsoft Inside n°14 – Février 2012

16
Fév
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Signalons la parution du 14ème numéro du magazine électronique Airsoft Inside. Au sommaire, l’airsoft en Italie, la présentation de la GAP, la review du Sig Sauer P229 KJW, un interview de Luc Polderman cadre chez ASG et toutes les rubriques habituelles. Lien de téléchargement : Airsoft Inside n°14 – Février 2012 ( PDF – 35 Mo ).

Tags ,

Articles relatifs pouvant également vous intéresser :

42 réactions sur “Airsoft Inside n°14 – Février 2012”

#1 Répondre à ce commentaire

Glazer

Superbe numéro. Je l’ai dévoré en 3 heures (faut que je relise le tout en détail, maintenant). Mais que font les autres? airsoft inside, c’est vraiment du haut de gamme. Bravo les gars, continuez comme ça. Mais où est passé éliminator?

#2 Répondre à ce commentaire

droopy

Merci Glazor. Cela nous fait plaisir.

Eliminator est pour l’instant hors course. En effet, notre lectorat commençait à se lasser des chroniques mettant en scène notre boulet d’éliminator et j’ai préféré écouter et écourter.

Mais rien ne dit qu’il ne refera pas surface un jour…

bonne relecture à toi

#3 Répondre à ce commentaire

Jacky

Je suis peut etre un vieux c… Mais est il vraiment responsable de montrer des joueurs d’airsoft en action sans lunette de protection et de plus en couverture ?

#4 Répondre à ce commentaire

Chaos

@Jacky:

Je suppose que les lunettes ont étés enlevées pour la photo et donner un style plus « cinéma » … maintenant le port ou non des lunettes pour des photos de magasine reste et restera un éternel débat entre les pour et les contres 😡

Sinon le mag est toujours aussi sympa , les articles complets ( plus de lecture que de photos ça change ) .
L’explication de Luc Polderman d’ASG sur les licences est très instructive … ASG leader mondial des licences , le tout sans tambour ni fanfare , cela permet de mieux analyser les politiques publicitaires des distributeurs et les démarches de verrouillage du marché par certains 😛

Bonne continuation et au prochain numéro 💡

#5 Répondre à ce commentaire

Mike

Je confirme pour les lunettes, c’est vrai qu’on devrait faire plus attention à ce détail, car il est bon de rappeler que le port de lunettes est obligatoire et indispensable. En effet, dans ce cas, nos deux compères avaient préféré les enlever pour donner un touche plus réaliste à la photo, mais c’est pas bien, je vous l’accorde, car ça ne montre pas le bon exemple. Nous ferons plus attention le prochaine fois.

#6 Répondre à ce commentaire

buche

Je suis le concepteur de la couverture. Il s’agit de deux joueurs qui font du RS et qui pour la photo enlèvent les lunettes.
Il ne s’agit pas d’une partie d’airsoft mais d’une simulation. Il n’y a rien d’interdit dans ce genre de mise en situation.

Je pense qu’il faut arrêter de chipoter un peu…

Bonne soirée

#7 Répondre à ce commentaire

ccc

‘Core un qui pigne !!!

#8 Répondre à ce commentaire

Éric

Bonjour messieurs. Comme d’habitude, je viens de télécharger mon petit numéro d’airsoft inside, pour passer un bon moment.
Mais au lieu de ça, j’ai vraiment ressenti un grand malaise. Dès la page 2, c’est un peu brutal, quand j’apprends que je fais parti d’un “segment majoritaire qui se délecte de belles photos et de textes basiques”. Ah.
Traduction : Je suis peut-être benêt et je ne vous mérite peut-être pas, puisque vous êtes bien au-dessus de la masse, comme le fait comprendre la phrase suivante de Mike, qui enfonce le clou.

Expéditif pour les gens qui lisent autre chose qu’airsoft inside, non ? Et prétentieux de votre part, je m’excuse de le dire. Mais je m’en explique.
Pas de chipotage, pas d’humour, on est bien loin, très loin même, des valeurs de l’airsoft. La tolérance, le respect de l’autre dont vous parlez dans le billet d’humeur, comme pour vous dédouaner.
Non sans affirmer que warsoft vous copie. Mais warsoft n’aurait-il pas un peu plus d’ancienneté que vous ?
Et en ce qui concerne les “belles photos”, si cela incommode tant Mike en nuisant à la profondeur du contenu, pourquoi en recherche t’il, comme il l’indique dans son édito ?
Alors pourquoi faire un sujet sur la façon de prendre des clichés d’airsoft. C’est une très bonne idée, je trouve. Mais airsoft inside est-il pertinent dans ce domaine ? En toute objectivité, les conseils prodigués sont peu, ou pas appliqués dans vos numéros, comme la photo de cet édito, justement mal cadrée et ce n’est pas la seule. Mais ça s’explique et se pardonne aisément, car airsoft inside est fait par des bénévoles. Il serait ridicule de comparer avec un travail de photographe professionnel.
Mais un tel sujet n’est-il pas une façon de copier, ou se positionner un peu face à ce qui se fait dans un autre magazine auquel Mike fait réference dans son édito ?

Alors qu’est-ce que signifie ces attaques, gratuites de la part de la rédaction d’airsoft inside ? Si dans le billet d’humeur il n’y a aucun doute, c’est warsoft qui est principalement visé, dans son édito Mike parle de “magazine”, sans préciser le fond de sa pensée.
La référence aux belles photos laisserait pencher pour softer. Mais pourquoi ne pas le dire ? C’est un magazine que je lis régulièrement avec warsoft, et il n’y a pas que des textes basiques, ou seulement 10 lignes sur certains sujets. Loin de là, même.
Avouez que pour une critique constructive et étayée, on reste un peu sur sa faim. Faute d’exemples, tout simplement.
Je suis désolé de vous apprendre que tous deux ont des qualités, bien que très différents. Ils ont leur intérêt. Pas exempt de défauts, mais plaisants. Donc la généralisation est bien malvenue.
Je pense que Mike n’a pas du beaucoup lire ces magazines pour affirmer de telles choses, et c’est peut-être le problème.
Il serait bon qu’il pense un peu aux joueurs qui apprécient aussi d’autres lectures, avant de les dévaloriser de la sorte, sans autre forme de procès. Surtout pour se hisser comme une référence “que nous devons mériter”. J’ai beaucoup de mal avec cette phrase, tellement elle est lourde de sens. Y aurait-il une sous-culture honteuse ? Pire ? Ceci m’inquiète.

J’ai regardé ce numéro et suis retourné sur plusieurs autres que j’avais appréciés. Mais avec un autre regard. Je me suis alors aperçu que ce n’est pas la première fois que Mike fustige intelligemment ses confrères. Je ne l’avais jamais remarqué, c’est très habilement fait. Ça m’apprendra à lire mieux, je vous doit au moins ça. Une grande partie des éditos y va de sa petite phrase, notamment. Avec toujours en filigrane, ce message que votre gratuité est un blanc seing face à vos confrères payants.
Vous savez des choses qu’on ne sait pas ? Voilà un sujet intéressant pour un e-magazine sans attache ni contrainte. Publiez les, au moins on sera tous fixé. Comme vous n’avez aucune pression professionnelle et que vous semblez être sûr de vous, vous ne craignez donc rien.

Je ne pense pas que ce soit une mauvaise formulation passagère. Je ne sais pas si c’est l’objet d’airsoft inside, après tout c’est votre bébé, c’est vous qui en faites ce que vous voulez. Mais c’est dérangeant de voir des règlements de compte pareil quand on se montre comme ouvert, intelligent et ironique envers soi-même.
La réalité ne semble pas tout à fait coller avec la description. C’est un peu trop répétitif pour être fait innocemment. Cela nuit à la crédibilité du magazine.
Quel est l’objet de comparer un e-magazine gratuit et bénévole avec un support payant et professionnel ? De fait, les problématiques ne sont pas les mêmes, pas besoin de sortir de st cyr pour le comprendre.
ça n’explique pas cet acharnement sur vos confrères. Il n’est nul besoin de les rabaisser avec des affirmation toutes faites et toutes prêtes, pour justifier votre e-magazine.
Je pense, mais peut-être que je me trompe, que le lectorat, “majoritaire”, se respecte tout autant que les confrères qui vous entourent. Il n’y a pas d’élite, il y a juste des joueurs et des passionnés. Dire le contraire, c’est choquant.

Je serais tout de même curieux de savoir ce que pense les magazines que vous citez, s’ils peuvent répondre aussi. S’ils ont lu.
Qu’il y ait au moins débat. Car tant qu’à affirmer des choses, autant apporter des arguments solides. Ce n’est pas quelque chose d’anodin que vous publiez, bénévolat ou pas.

Pour ma part, je m’arrête là. C’est dommage de voir un projet dynamique dériver ainsi. Vous n’aviez rien à prouver. Je reviendrais lire votre e-magazine, à l’occasion, pour voir comment les choses évoluent. Mais désormais, j’aurais un à priori évident.

Bonne continuation malgré tout
Éric

#9 Répondre à ce commentaire

SOFTER's Journal

@ éric: Oui, nous lisons plein de choses incroyables, tout partout. On est limité à oui-oui, mais on progresse.
Des questions intéressantes. On ne doute pas que les réponses le soient tout autant. Afin de ne pas gâcher notre quota d’expression basique limité à une dizaine de lignes, nous attendrons avant de répondre. Notre copie devant être relue et corrigée par nos souteneurs annonceurs. 😐

#10 Répondre à ce commentaire

droopy

@Eric: je comprends ton point de vue, mais je pense qu’il est erroné, tout au moins en ce qui concerne mon billet d’humeur. Je laisserai Mike s’exprimer sur son édito. Je pense avoir une « honneté » intellectuelle en écrivant mes billets d’humeur, c’est à dire que j’exprime ma façon de voir sans la dissimuler. c’est d’ailleurs pourquoi je cite les mag auxquels je fais référence.
Par exemple pour Warsoft, je montre juste que même ce mag qui a des années d’existence peut aussi évoluer et prendre son inspiration ailleurs. Alors je me trompe peut être mais ce qu’il faut retenir c’est cette volonté de complémentarité que je mets en avant. Airsoft Inside n’est pas « le meilleur » mais il existe. Or, Eric, tu sembles croire que nous mettons une hiérarchie entre les mags… ce qui n’est pas ce que j’ai écrit, c’est même l’inverse.

Je souhaite juste que tout le monde soit respectueux les uns des autres, et ce n’est pas parce qu’on parle d’untel ou d’untel qu’on lui manque de respect. Je n’oublie jamais que derrière les pages qu’on tourne, il y a des gens qui travaillent…

@Softer’s: ce que je viens d’écrire à Eric est aussi valable pour vous. Désolé d’apprendre que vous nous classer au même rang que oui-oui. Qui sont d’ailleurs de merveilleurs livres pour les petits enfants et mon fils adore. comme quoi. Contrairement à vous, je n’établis pas de hiérarchie et si vous relisez mon billet, je parle de complémentarité et je laisse le choix au lecteur. ne vous servez pas d’Eric pour répondre. C’est un lecteur qui a un ressenti négatif envers des articles d’Airsoft Inside et qui l’exprime et je l’en remercie.

#11 Répondre à ce commentaire

arnaud

@ Eric : Tu souhaites savoir ce que l’on en pense, honnêtement je m’en fou.

Depuis le numéro 1, suite à l’édito de Mike qui nous attaque directement et de manière totalement fausse, j’ai arrêté de lire airsoft inside.
Ton message m’a interpelé du coup j’ai lu le billet d’humeur et franchement je n’ai rien à dire. C’est comme si j’avais attaqué Bille de 6 par ce qu’ils ont fait les mêmes rubriques que nous, ou que lorsque l’on va sortir sur tablette softer va nous attaquer par ce qu’on les a copiés. Et je ne te parle pas du passage en mensuel où c’est encore plus drôle, car c’est prévu depuis le début du magazine (1er année trimestrielle, 2è et 3è année bimestrielle et 4è année mensuelle). Il faut savoir que beaucoup de choses sont prévues depuis des années et par manque de temps où de moyens, cela met plus où moins du temps. Et il y aura tjs des gens qui auront les mêmes idées.

Bref juste pour te dire que perso ça me passe au-dessus et je ne relève même pas. Je ne vois aucun intérêt d’attaquer les gens, ou mes confrères ou qui que ce soit en faite. Ce sont les lecteurs qui jugent de ton travail.

@ Droopy : bon courage pour la suite, on sait que s’est énormément de boulot de faire un magazine.

#12 Répondre à ce commentaire

droopy

@Arnaud. merci pour cette réponse sincère. Dommage que tu n’ais pas continué à nous lire mais je le comprends. Bien sûr, j’émets des suppositions sur l’évolution de Warsoft, bien sûr je fais des comparaisons avec Airsoft Inside mais je ne mets pas avant tel ou tel mag. C’est au lecteur de choisir, arrêtons (cela ne s’adresse pas à toi) de mettre tous les lecteurs dans des catégories bien déterminées. Ce n’est pas de la démagogie, c’est vraiment ce que je pense. A titre personnel, j’ai d’autres passions que l’airsoft et je lis toutes les publications, qu’elles soient gratuites, payantes, avec ou sans pub, mensuelles ou non. Et personne ne m’interdira de ne lire qu’une sorte de « presse » pour des raisons de « morale bien pensante…. »

Bonne continuation également, Arnaud.

#13 Répondre à ce commentaire

SOFTER's Journal

@Droopy: Ne retourne pas mon message STP. En parlant de oui-oui, je ne fais pas référence à airsoft inside, mais bien aux “textes basiques”, dont fait référence Mike. J’aurais pu tout aussi bien dire qu’on aimait les blondes (jolie, mais simplette), c’est à peu près du même niveau. Pour ma part, je lis un maximum, ça fait aussi parti de mon travail et des choses que j’aime. Ainsi je sais de quoi je parle, et à qui. Tu sembles d’ailleurs oublié que la “polémique” que SOFTER est censé avoir déclenché, n’était déjà qu’une réponse à de fausses affirmations de Mike, déjà… Et je dis bien fausses. Il serait bon de ne pas oublier: http://www.france-airsoft.fr/forum/index.php?showtopic=148365&st=40&start=40
Malgré la (brève et consensuelle) réponse de Mike, ça n’a jamais cessé, la preuve. Comme j’atteint les 10 lignes critiques que me permet mon intellect, j’attend la suite pour étayer…

#14 Répondre à ce commentaire

Mike

Pourquoi je gênerais-je avec un magazine qui consacre son édito à affirmer que c’est facile de pondre un e-mag, puisqu’il suffit de « pomper les manuels militaires et des photos sur Internet »? Franchement, on croit rêver…

J’ai écrit dans mon édito que certains articles méritaient plus de 10 lignes. J’ai parlé d’un segment important du lectorat qui préférait les belles photos à un texte consistant. Certes, je l’admets, je persiste et signe. Suis-je prétentieux quand j’affirme que notre lectorat doit nous mériter? Oui, sans doute…

Nous avons des lecteurs qui nous écrivent qu’ils trouvent nos textes un peu longs, et c’est ça qui m’a fait réagir. Et oui, je trouve qu’on voit ailleurs plus souvent des belles photos que du texte de qualité. N’ai-je pas le droit d’exprimer ce point de vue? Est-ce de la diffamation?

En parallèle, certains de nos lecteurs nous écrivent qu’ils aiment AI car justement le texte prime sur l’image et que nous nous intéressons à des sujets qui ne nous pas abordés par nos confrères. Ces approches thématiques sont notre choix, revendiqués depuis le début.

Softer’s nous renvoit vers un lien FA où une discussion a eu lieu concernant la relation entre annonceurs et rédaction. Faut-il revenir la dessus? Vous n’allez tout de même pas nous faire croire qu’une rédaction peut être absolument indépendante lorsqu’elle effectue des reviews de répliques qui font l’objet de publicité dans le même magazine…

Je lis que les propos de Droopy tentent de dédouaner les miens. Et alors, pourquoi pas? Notre équipe est composée dune quinzaine de personnes qui expriment des propos parfois différents et contradictoires. Nous sommes différents, en effet, et complémentaires, avec des sensibilités différentes. Je suis sanguin, et Droopy est plus mesuré. C’est très bien ainsi. Nous nous équilibrons, et nous ne sommes pas toujours d’accord. Peu importe, chacun possède son espace d’expression, à moi l’édito, à lui le billet d’humeur, et nous pouvons tous deux exprimer des avis divergents, ou qui se rejoignent parfois.

Softer’s nous indiquait il y a quelque temps, que nous n’étions pas le centre du monde ni l’objet central de leur intérêt, et que leur édito de cet été ne nous était pas destiné (d’ailleurs pour qui nous prenions-nous d’avoir l’outrecuidance de penser ne serait-ce qu’une seconde que ces propos pouvaient nous être destinés, nous qui ne sommes rien), et aujourd’hui, ils se sentent visés par mes propos. Il faudrait savoir…

Je suis attaqué, je réponds. J’attaque, et on me réponds. Très bien. C’est l’ordre des choses. Mes propos sont sanguins, peut être exagérés, j’en conviens. Je ne suis pas forcément correct. Je l’admets. Heureusement, Droopy est plus mesuré, cela équilibre à défaut de dédouaner.

En attendant, c’est bien. On parle de Warsoft Mag, on parle de Softer’s Journal, on parle d’Airsoft Inside. En bien, en mal, les lecteurs nous découvrent. Nous sommes différents. Nous n’avons pas tout à fait la même vision des choses. Bon, et alors. Vous existez, nous existons. Les lecteurs ont le choix de lire tel ou tel mag, ou tous. C’est très bien.

Sommes -nous prétentieux? Non. Je préférerais endosser seul cet attribut, car mes amis et collaborateurs n’ont pas à souffrir de mes défauts. Alors d’accord, je suis un prétentieux invétéré. Voilà, c’est dit. Fustigé-je gratuitement les autres? Sans doute, je l’admets. Ai-je raison? Sans doute que non. Mes propos sont-ils exagérés? Oui, manifestement. Dérangent-ils? Oui, et je le comprends. Mérité-je ces attaques? Bien sûr.

J’ai une grande gueule, je l’admets. Je ne mesure pas toujours la portée de mes propos, j’en suis conscient. Je jette un pavé dans la mare et je suis étonné d’être éclaboussé. Je suis con, j’écris des conneries et ensuite je suis étonné des réactions. J’ai écrit ce que j’avais à écrire. J’ai exagéré. Je suis sans doute aller trop loin, et vos réactions (Softer’s et Arnaud) sont parfaitement justifiées. Il n’y a rien à redire la dessus.

Donc, voilà, j’assume, j’admets, je revendique, et si vous insistez, d’accord, je regrette d’être allé trop loin. Je suis comme ça, on ne me refera pas à mon âge…

#15 Répondre à ce commentaire

Mike

Pourquoi me gênerais-je avec un magazine qui consacre son édito à affirmer que c’est facile de pondre un e-mag, puisqu’il suffit de « pomper les manuels militaires et des photos sur Internet »? Franchement, on croit rêver…

J’ai écrit dans mon édito que certains articles méritaient plus de 10 lignes. J’ai parlé d’un segment important du lectorat qui préférait les belles photos à un texte consistant. Certes, je l’admets, je persiste et signe. Suis-je prétentieux quand j’affirme que notre lectorat doit nous mériter? Oui, sans doute, et alors…

Nous avons des lecteurs qui nous écrivent qu’ils trouvent nos textes un peu longs, et c’est ça qui m’a fait réagir. Et oui, je trouve qu’on voit ailleurs plus souvent des belles photos que du texte de qualité. N’ai-je pas le droit d’exprimer ce point de vue? Est-ce de la diffamation?

En parallèle, certains de nos lecteurs nous écrivent qu’ils aiment AI car justement le texte prime sur l’image et que nous nous intéressons à des sujets qui ne nous pas abordés par nos confrères. Ces approches thématiques sont notre choix, revendiqués depuis le début.

Softer’s nous renvoit vers un lien FA où une discussion a eu lieu concernant la relation entre annonceurs et rédaction. Faut-il revenir la dessus? Vous n’allez tout de même pas nous faire croire qu’une rédaction peut être absolument indépendante lorsqu’elle effectue des reviews de répliques qui font l’objet de publicité dans le même magazine (j’ai des amis à l’intérieur du système qui me confirment tous les jours que certains choix rédactionnels sont imposés par les annonceurs importants, si vous n’êtes pas concernés, tant mieux…).

Je lis que les propos de Droopy tentent de dédouaner les miens. Et alors, pourquoi pas? Notre équipe est composée dune quinzaine de personnes qui expriment des propos parfois différents et contradictoires. Nous sommes différents, en effet, et complémentaires, avec des sensibilités différentes. Je suis sanguin, et Droopy est plus mesuré. C’est très bien ainsi. Nous nous équilibrons, et nous ne sommes pas toujours d’accord. Peu importe, chacun possède son espace d’expression, à moi l’édito, à lui le billet d’humeur, et nous pouvons tous deux exprimer des avis divergents, ou qui se rejoignent parfois.

Softer’s nous indiquait il y a quelque temps, que nous n’étions pas le centre du monde ni l’objet central de leur intérêt, et que leur édito de cet été ne nous était pas destiné (d’ailleurs pour qui nous prenions-nous d’avoir l’outrecuidance de penser ne serait-ce qu’une seconde que ces propos pouvaient nous être destinés, nous qui ne sommes rien), et aujourd’hui, ils se sentent visés par mes propos. Il faudrait savoir…

Je suis attaqué, je réponds. J’attaque, et on me réponds. Très bien. C’est l’ordre des choses. Mes propos sont sanguins, peut être exagérés, j’en conviens. Je ne suis pas forcément correct. Je l’admets. Heureusement, Droopy est plus mesuré, cela équilibre à défaut de dédouaner.

En attendant, c’est bien. On parle de Warsoft Mag, on parle de Softer’s Journal, on parle d’Airsoft Inside. En bien, en mal, les lecteurs nous découvrent. Nous sommes différents. Nous n’avons pas tout à fait la même vision des choses. Bon, et alors. Vous existez, nous existons. Les lecteurs ont le choix de lire tel ou tel mag, ou tous. C’est très bien.

Sommes -nous prétentieux? Non. Je préférerais endosser seul cet attribut, car mes amis et collaborateurs n’ont pas à souffrir de mes défauts. Alors d’accord, je suis un prétentieux invétéré. Voilà, c’est dit. Fustigé-je gratuitement les autres? Sans doute, je l’admets. Ai-je raison? Sans doute que non, du moins pas toujours. Mes propos sont-ils exagérés? Oui, manifestement. Dérangent-ils? Oui, et je le comprends. Mérité-je ces attaques? Bien sûr.

J’ai une grande g…., je l’admets. Je ne mesure pas toujours la portée de mes propos, j’en suis conscient. Je jette un pavé dans la mare et je suis étonné d’être éclaboussé. Je suis c.., j’écris des c…..ies et ensuite je suis étonné des réactions. J’ai écrit ce que j’avais à écrire. J’ai exagéré. Je suis sans doute aller trop loin, et vos réactions (Softer’s et Arnaud) sont parfaitement justifiées. Il n’y a rien à redire la dessus.

Donc, voilà, j’assume, j’admets, je revendique, et si vous insistez, d’accord, je regrette d’être allé trop loin. Je suis comme ça, on ne me refera pas à mon âge…

#16 Répondre à ce commentaire

trukmuche

Blablabla … Franchement, il n’y a que des jalouses dans l’airsoft ?
On s’en bat les couilles de vos opinions et de vos états d’âmes.
On pourrait pas revenir un peu plus souvent à l’airsoft plutôt qu’à des querelles de cours de récré ! Et ça c’est valable partout comme sur FA (ce qui devient imbitable d’ailleurs !).

s’cusez le peu de vulgarité, si cela pouvait vous ouvrir les yeux !

#17 Répondre à ce commentaire

arnaud

💡 trukmuche +1

#18 Répondre à ce commentaire

droopy

je dois dire que Turkmuche a raison, le principal c’est notre passion pour l’airsoft et notre but la faire partager.

C’est d’ailleurs, contrairement à ce que certains pourraient penser, en adéquation avec mon billet d’humeur, qui prône le respect entre tous les acteurs de l’airsoft.

Chacun à son niveau, du joueur néophyte, à l’orga expérimenté ou au « journaliste » écrivant sur l’airsoft, nous devons défendre les valeurs de l’airsoft qui est basé sur … le fairplay.

Merci à toi Trukmuche d’avoir ramené tout le monde à la raison 😉

#19 Répondre à ce commentaire

Fidel

tous en slip dans la boue et battez vous !!! 😀

Pour ma part, je ne l’ai pour le moment que parcouru, mais j’ai déjà repéré des articles que j’ai hâte de lire dès que j’aurai un petit moment de quiétude à combler.

#20 Répondre à ce commentaire

droopy

Pour rejoindre Fidel, je propose un match d’airsoft entre les équipes de Warsoft, Softer’s, Bille de 6 et Airsoft Inside. Par contre on ne se met pas tout nu dans la boue! 😀

#21 Répondre à ce commentaire

trukmuche

Nan juste en string avec votre logo dessus pour qu’on vous reconnaisse et lunette de protection (of course) ! Par contre réplique à 450 fps (dans la limite légale) pour vous flageller les poils (ca vous apprendra à faire du blabla de jalouses ! Na !) ! Le choix des répliques aux lecteurs ! OK ?

#22 Répondre à ce commentaire

Golgy

Faut pas nous provoquer trukmuche, les trucs de dingue on adore, cf notre calendrier. 😀

#23 Répondre à ce commentaire

Fidel

1 point pour Golgy ^^

@Droopy : j’ai jamais parlé d’être à poils, tu as lu ce que tu voulais lire 😀 😀

#24 Répondre à ce commentaire

SOFTER's Journal

Ça aurait pu être drôle. Mais en réfléchissant… Non.

Je reste pantois devant la démonstration scientifique de Mike.
Je cite : “j’ai des amis à l’intérieur du système qui me confirment tous les jours que certains choix rédactionnels sont imposés par les annonceurs importants (…)”.
ON me l’a dit, donc c’est vrai, acquis et généralisé.
Venant d’un enseignant chercheur, je m’attendais à un argumentaire un peu plus pêchu.

Moi, ON m’a dit que les enseignants étaient des feignants toujours en vacance et que d’ailleurs, c’est pour ça que les étudiants ne savaient plus écrire correctement, ni raisonner. C’est que ça doit être vrai puisqu’en plus ça vient de l’intérieur du système ! Non ?
Allons, allons, soyons un peu adulte, tout de même.

Que cela soit dans le magazine ou sur les multiples descriptions de celui-ci que l’on trouve un peu partout sur divers forums ou pages FB, ce qui est mis en avant c’est ce raisonnement :
Airsoft inside est gratuit, n’a pas de publicité et est donc indépendant. Car les magazines payants ne peuvent l’être, les annonceurs leurs dictent leur contenu, donc on est les seuls à pouvoir offrir un contenu de qualité.

Sauf que… Il faut faire une distinction entre la possibilité (réelle) qu’à un annonceur de faire pression sur une rédaction et ce qui se passe dans les faits.
Affirmer haut et fort “quelque chose dont vous avez entendu parler” et le répéter sans relâche sur de multiples supports, n’en fait pas une vérité acquise. Encore moins une généralité.
En tant qu’expert en propagande et psychologie (si j’en crois son CV), Mike devrait le savoir…

Nous sommes un éditeur indépendant, dans lequel aucun fabricant, distributeurs, ou professionnel d’aucun secteur, n’intervient dans le capital ni les décisions prises dans les magazines publiées. Affirmer le contraire ou le laisser croire, est effectivement diffamatoire.

À t’on déjà eu des pressions ? Oui, et pas qu’une fois.
Avons-nous perdu des budgets en conséquence ? Oui et pas qu’une fois.
Est-ce que je peux prouver ce que j’avance ? Oui, sans aucun problème.

Je parle en tant qu’éditeur de plusieurs magazines, depuis maintenant 12 ans et travaillant dans la presse depuis un peu plus de 18 ans. C’est notre métier à plein temps.
Quelle est ton expérience dans le domaine Mike ? Combien de Softer as-tu lu ? As-tu contacté beaucoup d’éditeurs du milieu pour corroborer “les bruits de couloirs”, les “croyances”, et autres “évidences mythologiques” pour réunir des faits ? Visiblement, non. Mais je te comprends, dans ta démarche c’est plus pratique. Pourquoi s’encombrer de faits, alors que tu as un bel argumentaire tout prêt à avaler, comme de la soupe… Amen.

Par contre, donner son avis sur Softer ou n’importe quel autre chose n’est évidemment pas interdit, au contraire !
Toutefois, lorsqu’on est face à des gens dont il faut mériter la production supérieure à la moyenne, et qui réclament donc des critiques constructives quant à leur propre travail, on s’attend à quelque chose d’au moins égal quand ils parlent des autres.
On s’attend à être ébloui par les preuves irréfutables et la force d’investigation.

Or, quand je lis dans l’édito du numéro de Février : “certains sujets méritent plus que dix lignes et qu’un magazine de qualité ne doit pas se limiter à proposer des textes basiques et des belles photos pour satisfaire un certain segment (sans doute majoritaire) du lectorat”, je suis évidemment interpellé.
Surtout si je relie tout ça, avec l’appréciation que porte Mike à Softer :
http://forum.caen-airsoft-team.fr/viewtopic.php?f=12&t=2773&start=10

En feuilletant, c’est à dire sans même lire, il parvient à donner un verdict complet et précis sur un magazine. Je m’incline devant une telle démarche.

En comparant rapidement Softer à AI pour tenter de comprendre par moi-même (faute d’explication rationnelle), je reprend certains points clefs de l’argumentaire de l’époque… Il est pratique d’avoir un peu de recul.

Mike : “ITW de fabricants et distributeurs, d’intérêt limité.”
Je m’aperçois que notre #01 (Pub : dispo et grattuiiiiit sur iPad) présentait une ITW de Romain L. d’ASG. Mais ce n’est pas bien, paraît-il…
AI en propose 2 et c’est donc tout de suite mieux ! CQFD. Une dans AI#10 avec Denis T. avant de réitérer avec Luc P. de la même société dans AI#12. Mention spéciale pour la question de 17 lignes où il ne manquait plus qu’un mail et les mensurations de Mike pour la promo de son OP (intéressante au demeurant). Un magazine payant aurait fait le 1/10 de ça, il se serait fait lyncher en place publique…
La même société interviewée en si peu de temps, ça compte comme une pub ou pas dans un webzine ? Et ça a donc plus d’intérêt que dans un magazine payant ?
Mieux. Softer#03, propose un sujet sur Denis W. de cybergun, avec plusieurs questions épineuses sur 7 pages (repack, etc…). AI#10 une ITW de Mr Marsac de Cybergun au SGS, d’une banalité consensuelle sur 1,5 pages.
Quid de l’indépendance du gratuit permettant d’aborder des sujets brûlants, en profondeur ? Il s’est noyé avec le champagne sur le stand ?

Mike : “Beaucoup de publicité (mais ça, on s’y attend)”.
C’est toujours trop face à rien, mais à quel moment on peut dire beaucoup ? Sur 84 Pages, Softer n’a jamais affiché plus de 6 pages dédiées à la pub. Aïe, encore un argument en carton…

Mike : “Des soit disant présentations de gear qui sont des pubs déguisées.”
Softer fait des pages de présentation de matériel, donc c’est de la pub ! CQFD.
AI fait une présentation des camouflages Swiss Arms (#10), mais là, c’est de l’info, évidemment. Avec en prime, les remerciements pour le shop qui a prêté le matériel. On considère ça comme de la pub ou de l’information, du coup ? Parce-que l’indépendance, on pourrait avoir un doute du coup, non ? En tout cas sur un magazine payant, c’est condamnation sans appel votre honneur…

Mike : “Des pages entières qui ne sont que des photos d’airsofteurs bien propres qui à mon avis ne sont que des mannequins qui posent pour la photo (par contre les photos sont belles).”
Softer fait de belles photos, mais ce n’est pas bien, c’est trop propre, ce n’est pas de l’airsoft. Baaaaahhhh.
AI fait une couverture (#14) avec des joueurs qui posent pour la photo, sans lunette pour plus de réalisme, mais là ça devient génial.
AI fait un calendrier avec des photos studios, c’est encore mieux.
Qui parlait de copie, déjà ? Ne serait-ce point l’hôpital qui se fout de la charité, par le plus grand des hasards ?

Après un rapide bilan (pas mal d’autres exemples, mais ça risque d’être encore plus long), j’ai du mal à analyser cette fameuse différence qui fait de Softer (en tout respect, paraît-il) une sorte de “magazine pour blonde” (si je traduis ce que dis Mike).
De la même façon, je n’ai pas trouvé ces sujets de 10 lignes dont il parle, dans les colonnes de Softer…
L’édito d’AI si précis dans ses certitudes, tombe à l’eau, faute simplement de connaître (lire ?) le magazine dont il parle…

Le concours de virilité, c’est effectivement un peu nul. Pour autant, il est hors de question que je laisse dire, écrire et propager des mensonges sur Softer.
Bénévole ou pas, e-magazine ou pas, sanguin ou pas, on est responsable de ce qu’on publie, à plus forte raison quand on se dit supérieur aux autres, que le contenu est lu, relu, validé, approuvé…
L’erreur est pourtant inévitable, ça se pardonne. Mais là, je ne pense pas qu’on soit dans “l’erreur”. C’est une ligne de conduite.

Éric a raison, les supports payants et gratuits ne sont pas comparables. Pour un ensemble de raison qui tiennent, non pas à l’indépendance au sens où l’entend AI, mais simplement au fait qu’il s’agisse d’une entreprise. Gérer une entreprise, ça implique des responsabilités lourdes.
AI a 95% de contraintes en moins à gérer.

Ça joue sur la passion ? Non.

Dire du bien de ce qu’on fait, c’est juste une évidence, avec des limites déontologiques, du moins.
Mais se “vendre”, n’implique pas de taper sur ses “petits camarades” pour les discréditer et affirmer une prétendue supériorité. Je ne l’invente pas, je ne suis visiblement pas le seul à l’avoir ressenti. C’est un constat et c’est redondant.
C’est AI qui semble avoir un problème avec les supports payants, pas l’inverse, je rejoins Éric & Arnaud sur ce point.
Au final, il est triste de voir des personnes parler de nous sans même nous connaître, sans même nous contacter, mais avec force arguments allant du surréalisme à l’insultant.

J’ai beau chercher, je ne comprend pas la finalité, là-dedans. Ah si, c’est gratuit. C’est peut-être une extension du concept.

#25 Répondre à ce commentaire

Jean Pierre

Bel argumentaire !

Softer :1 AI :0

Balle au centre

#26 Répondre à ce commentaire

droopy

@Softer’s: je laisserai bien évidemment Mike s’exprimer sur votre post s’il le désire.
Toutefois, je voudrais quand même rectifier un élément qui semble capital dans votre argumentaire:

A aucun moment, nous ne cherchons à établir une hiérarchie des magazines, ou critiquer les magazines payants. Je suis pour la complémentarité et j’avoue que ce que j ‘aime dans l’airsoft je ne le retrouve pas dans ces magazines, ou très peu. Airsoft Inside me correspond et c’est tant mieux en tant que rédacteur en chef adjoint!!

Nous n’oublions pas que derrière les pages de Softer’s, de Warsoft il y a des rédacteurs, des photographes, etc… qui travaillent pour gagner leur vie et que leurs récompenses, hormis leur salare, sont aussi les commentaires favorables à l’égard de leur travail. J’espère qu’ils sont passionnés par ce qu’ils font. Comme nous pouvons l’être.

Maintenant je crois qu’il faut du respect mutuel, et Mike n’en a pas manqué. Il a évoqué un point de vue, son point de vue, sans faire un dénigrement systématique.

Pour conclure, ne croyez pas qu’il s’agit d’une « ligne de conduite » pour Airsoft Inside que de critiquer systématiquement les autres magazines, nous pouvons être complémentaires et au final, avec beaucoup d’humour Trukmuche l’a parfaitement résumé. Ce que je dis d’ailleurs dans mon billet d’humeur du dernier numéro d’Airsoft Inside. (février 2012)

Il faut savoir, et ce sera ma 2ème conclusion, que juste avant que vous postiez ce message, j’avais envisagé l’idée d’une sorte de rencontre inter magazines (Softer’s, Warsoft, Bille de 6 et AI, sous forme d’une petite OP ou simplement d’une partie dominicale… (capture d’écran à votre disposition)
Si ça vous tente….malgré votre refus de début de post….

#27 Répondre à ce commentaire

Mike

J’ai lu avec toute l’attention qu’il méritait le dernier post de Softer’s et les arguments avancés. J’avoue que son contenu énonce des vérités, et il serait malhonnête de ma part de les nier. D’accord avec Jean Pierre, on va donc dire Softer:1 AI:0, bien qu’encore une fois je ne veux pas entraîner toute l’équipe avec moi dans cette disgrâce méritée, je dirais donc plutôt Softer:1 Mike:0 et j’en resterai là.

Il est vrai que j’ai souvent confondu mon point de vue très personnel avec la vérité absolue, et de fait, j’ai manqué gravement à toute forme d’objectivité.

Je m’engage désormais à plus de retenue en ce qui concerne nos confrères « papier » et je tournerai ma langue sept fois dans ma bouche avant d’écrire des sottises qui de toute façon ne pourront que nous nuire. Aussi, j’adresse à nos confrères toutes mes excuses (personnelles, pas du magazine) et je ferai amende honorable dans mon prochain édito, afin de tenter de remettre tout à plat, et pourquoi pas repartir du bon pied avec tout le monde.

Il est vrai que j’ai écrit plus haut qu’on ne se refaisait pas à mon âge, mais bon, en même temps, il n’y a que les c… qui ne changent pas d’avis.

Je ne peux malheureusement pas revenir en arrière ni gommer tout ce que j’ai pu dire ou écrire. Je reconnais que mes propos ont été largement exagérés et que nos confrères ne méritaient pas mes attaques, souvent gratuites, je le reconnais.

Vous constaterez très rapidement des changements significatifs dans mon attitude et mes propos et j’espère pouvoir être capable de travailler avec vous en bonne intelligence désormais.

Je ne peux guère vous proposer plus ou mieux.

#28 Répondre à ce commentaire

Alo

Orgueil exacerbé et jalousie:
Ça ne vous rendra pas plus intelligents de vous plaindre comme des enfants, messieurs…

Ps: Airsoft Inside: You rock my world baby !

#29 Répondre à ce commentaire

Chaos

Bravo a Mike pour son auto-critique … ce n’est pas chose facile de nos jours 💡
Je retrouve dans son dernier post ce qui fait la force de notre passion commune : le fair-play !

Maintenant , si vous faites une petite OP dominicale inter-magazines , j’espère que nous aurons droit a de jolies photos agrémentées de très beau textes avec au moins une dizaine de lignes communes histoire de montrer un autre aspect de l’airsoft : la solidarité 🙂

4 visions de l’airsoft
4 choix de rédactions différentes
2 supports de diffusion
1 seule passion

Personnellement j’aime bien avoir différents points de vue sur un sujet , alors continuer a être différents on vous demande pas d’être des copier-coller 🙂

#30 Répondre à ce commentaire

Glazer

+ 1 avec Chaos. Perso, je lis les trois (Softer’s, Warsoft et airsoft inside). Dans les trois, il y a des trucs que j’aime et d’autres que j’aime pas, selon les numéros. Il y a du bon à prendre dans les trois magazines, et il en faut pour tous les gouts. ça sert à rien de vous chamailler, essayer de tomber d’accord et serrer vous la pince, et passons a autre chose.

#31 Répondre à ce commentaire

Alexandre TAME

Pour une rencontre entre les différents mags, je vous propose le salon de l’airsoft à Orléans.

Enfin pour ça il faudrait encore que Softer’s Journal daigne nous répondre cette année …

#32 Répondre à ce commentaire

SOFTER's Journal

@Droopy: Je ne suis pas contre une rencontre, ce n’est pas à ça que je disais non. Plutôt à ce que j’ai expliqué, mais je ne vais pas revenir dessus.
Après, le tout c’est d’arriver à trouver du temps. 24 dans une journée et 7 jours dans une semaine, ce n’est pas encore assez.

@Alexandre: Softer daigne répondre, quand on lui envoie un message. Il arrive qu’on est des loupés, mais là ce n’est pas le cas, je n’ai jamais reçu aucune info directe concernant le salon d’Orléans.
On essaie (quand même un peu) de se tenir au courant, donc on était au courant, d’autant qu’une âme charitable à AD1 nous en avait parlé. Nous devions y aller. Sauf qu’un reportage outre-atlantique, plus long que prévu, nous a bloqué. On n’a pas encore trouvé le moyen de se dédoubler, donc il faut faire des choix. Mais à partir du moment où aucune personne impliquée directement dans l’événement ne se manifeste, je ne vois pas pourquoi on serait obligé de fournir un mot d’excuse. Si on fait ça avec tous les événements en France, on n’a pas fini. 😀
On a juste un peu de boulot aussi… 😉

#33 Répondre à ce commentaire

Alexio

+1 Chaos ! 💡

Je trouve dommage que des gens professionnels se tombent dessus comme ça…

#34 Répondre à ce commentaire

Vash the stampede

Perso, je lis les 3 payants et j’ai essayé de lire A.I… enfin plusieurs numéros… je n’ai pas réussi.

Je ne dis pas que AI manque d’intérêt, mais j’ai pas accroché, je retenterai avec le numéro de Février histoire de…

Toujours est il que tous les mags ont leurs qualités et leurs défauts, j’ai été agressif envers Softers sur quasiment tous les numéros qui ont été publiés (et que j’ai acheté de bonne grâce dès leur parution), Softers a le mérite de proposer un support différent dans sa mise en page (belles photos toussa toussa), ce que j’aime le plus dans ce journal, ce sont les éclatés des reviews (que je trouve trop peu nombreuses).

Pour BD6, on sent qu’ils publient un mag pour le pognon et aussi pour exister sur le segment airsoft (avec en étendard la FFA qui a du mal à décoller du fait de sa filiation avec crépin leblond, éditeur du magazine CIBLES) et que la communication sur les parutions n’est pas leur point fort. Concernant le contenu, nous avons à faire avec des avis contradictoires (me souvient des reviews du Five SeVen dans Warsoft et BD6 qui donnait 2 avis totalement contraires et de mémoire, ce n’était pas le seul exemple).

Pour Warsoft, un gros effort est fait quant à l’orthographe, des coquilles subsistent mais ça va, c’est moins flagrant qu’avant. Effectivement, la qualité des photos n’est pas top et fait un peu amateur, mais bon, on voit l’essentiel. Ce qui me choque le plus dans Warsoft, c’est le système de notation, la plupart des répliques testées ont des notes > 8/10… bizarre, du coup, je me fis plus à la rédaction de l’article qu’à la notation finale.

Je reviendrais donner mon avis sur A.I après la lecture du dernier numéro.

#35 Répondre à ce commentaire

MARS D24

Les témoins privilégiés de ce débat, car il s’agit bien d’un débat même s’il commença comme un pugilat verbal, viennent d’assister à quelque chose de vraiment intéressant. Mike a eu le courage de faire son mea culpa, montrant un grand fair-play. Richard a su plaider sa cause avec pertinence et tenacité, sans céder à la facilité (fuir ou invectiver). Des valeurs que l’on s’attend à trouver dans l’airsoft et le paintball. Un grand match, ayant déjà des résultats positifs.

La MARS D24 savait déjà, pour l’avoir pratiqué, que Richard était ouvert au dialogue, comme le prouve notre lettre ouverte à SOFTER’s (disponible sur Kaboom-airsoft). Critiquer, juger, condamner sans autre forme de procès est improductif. La MARS avait des interrogations, des critiques à l’écart de SOFTER’s Journal. Nous avons trouvé tout à fait naturel de nous adresser directement au premier concerné et de lui proposer de s’exprimer sur le sujet, plutôt que de nous contenter d’asséner un jugement basé sur des à priori et des malentendus.

La presse gratuite et la presse payante, non pas à se rabaisser mutuellement. Elles peuvent être complémentaires si elles se respectent et si elles évitent les redondances. Dommage, en effet, que d’un magazine à l’autre (cela concerne tous les magazines d’airsoft payants et gratuits français et étrangers) l’on trouve trop de rubriques communes : reviews, comptes-rendus d’OP, team du mois, etc., avec un traitement plus ou moins consensuel. La différence se limite trop à la forme. Le conformisme a une trop grande influence, la répétition devient lassante et réductrice. Espérons qu’un concept nouveau, original et fort, finira par émerger.

Merci encore pour ce débat qui aura permis d’assainir une situation conflictuelle n’ayant pas vraiment lieu d’être entre personnes effectivement fair-play.

#36 Répondre à ce commentaire

Boul

Moi j’aime bien Warsoft (je suis abonné depuis le début) et airsoft inside de temps en temps, mais j’ai pas trop accroché à Softer’s, les photos sont belle mais pas super réaliste ou très classique, quelques sujets par trop mal, les info produit sont rare mais ça il y a de la photo, par contre les éclaté dans les reviews alors la l’idée est bonne.

Et aussi un rédacteur qui ce croit le meilleur, et porte des jugements sur le concurrent indirecte qui est le seule magasine virtuelle de France (à ma connaissance) airsoft inside qui est très bien réalisé par des amateurs et que je vous invite à lire au moins un numéros car quand on voit le boulot produit par ces gars moi je dit chapeau bas comparé au professionnelle de l’édition!

#37 Répondre à ce commentaire

Boul

Moi je lis warsoft et airsoft inside, mais j’ai pas trop accroche à softer’s, les photos sont belle mais pas super réaliste ou très classique, quelques sujets par trop mal, les info produit sont rare mais sa il y a de la photo, par contre les éclaté dans les reviews alors la l’idée est bonne.

Et aussi un rédacteur qui ce croit le meilleur, et porte des jugements sur le concurrent indirecte qui est le seule magasine virtuelle de France (à ma connaissance) airsoft inside qui est très bien réalisé par des amateurs et que je vous invite à lire au moins un numéros car quand on voit le boulot produit par ces gars moi je dit chapeau bas comparé au professionnelle de l’édition!

#38 Répondre à ce commentaire

Boul

petite erreur de manip. désolé pour le double poste.

#39 Répondre à ce commentaire

droopy

au final et au travers de toutes les réactions que cette polémique qui finit bien, a pu développer, on s’aperçoit que tous les magazines ont leur spécifité, leur tonalité, et que le lecteur s’y retrouve d’une façon ou d’une autre. X préférera lire Warsoft, tandis que Y lira plutôt Softer’s tandis que W téléchargera Airsoft Inside.

Certains liront même tous les magazines traitant de l’airsoft….Il n’en faut pas plus car finalement c’est le lecteur-airsofteur-passionné qui décide..

@Vash the Stampede: n’hésite pas à nous donner ton impression sur AI, quelqu’elle soit. 😉

#40 Répondre à ce commentaire

Vash the stampede

Hello 🙂

Bah voilà, j’ai lu AI dans son intégralité et je trouve que l’on trouve tout de même une ENORME dose d’auto satisfaction, entre les propos visant à dénigrer les autres mags et les accusations de plagiat déguisées (la rubrique historique), j’ai beaucoup ri.

Quand je lis que AI va mettre en place un concours où il faut deviner un objet qui est masqué dans une photo, j’ai l’impression de voir ce que AD1 a mis en place il y a quelques mois sur Facebook.

Pour ma part, des sujets intéressants, mais trop long à lire…un article de plus de 2 pages lasse assez rapidement.

Concernant la rubrique « Réussir les photos », je me demande parfois si vous mettez en pratique ce que vous conseillez.

Après vous avez fait le choix de faire un minimum de review au profil du coté social de l’airsoft, c’est votre choix, personne n’a le droit de discuter là dessus, après est il réellement utile de faire 50 pages sur « qui est l’airsofteur de base ? » à savoir un amateur de femmes, de biere, de bbq et de fun.

#41 Répondre à ce commentaire

droopy

Merci pour ce retour Vash The Stampede même si il ressort que globalement notre mag ne te plait pas. Pour l’autosatisfaction, je suis un peu surpris, peut être était ce juste dans ce numéro…

Il faut comprendre aussi que Airsoft Inside est notre « bébé » et que nous en sommes fiers. Nous ne sommes que de simples airsofteurs sans aucune compétence « journalistiques » (au sens large du terme) et nous avons réussi à maintenir notre rythme mensuel. en touchant en moyenne plus de 3000 lecteurs alors que nous partions sur une centaine…

Pour le concours photo, j’en suis à l’origine et je peux t’assurer que je n’ai jamais eu connaissance de celui organisé par AD1 sur facebook.

Comme tout le monde l’a dit plus haut,à chacun son mag, à chacun son style.

Malgré tout, j’espère que tu liras le prochain numéro pour savoir si cela confirme ton opinion sur notre mag.

#42 Répondre à ce commentaire

Vash the stampede

@droopy 😉

Pas de soucis, je lis tout ce que je peux même si des fois ça me pique les yeux ^^
J’ai aussi beaucoup critiquer Softers au passage, et ça ne m’empeche pas de les lire à chaque parution 🙂

Bonne continuation les gars 🙂

Les commentaires sont fermés sur ce billet.