L’IPSC Action Air reconnu en Belgique

03
fév
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

L’International Practical Shooting Confederation (IPSC) a compris depuis quelques années que les répliques airsoft représentent un moyen de démocratiser la pratique du tir sportif, d’où la création de l’IPSC Action Air qui offre un cadre pour cette activité.
Cette dernière est désormais reconnue en belgique pour l’année 2013, par le biais de la Belgium Parcours Shooting Association (BPSA) qui vient d’ouvrir une branche IPSC AA. Les conditions d’adhésion sont conformes aux normes internationales, et différents clubs commencent à se mettre en place.

C’est avec une certaine fierté que nous pouvons annoncer que la BPSA (Belgium Parcours Shooting Association), et par là même l’association mondiale IPSC a reconnu l’IPSC Action Air en Belgique.

Cette reconnaissance porte sur l’année 2013, la situation sera évaluée en fin d’année.

  • Les licences spécifiques délivrées par la BPSA seront valables uniquement dans un contexte Action Air et ne donneront en aucun cas accès aux disciplines à armes à feu. Ceci étant dit, les Rulebooks étant quasi identiques, il va de soi qu’il s’agit d’un bonne prise de contact pour les personnes qui souhaiteraient aborder l’IPSC armes à feu. A l’inverse les possesseurs d’une licence BPSA armes à feu ont accès à l’Action Air.
  • Lors de la demande d’inscription, le tireur devra fournir un certificat de bonne vie et mœurs de moins de trois mois et être affilié à un club Action Air ou RS reconnu par la BPSA.
  • Les frais d’affiliations ont été fixés spécifiquement pour cette année 2013 à 25€ par club et 20€ par tireur. Cette cotisation couvre la partie reversée par la BPSA à l’IPSC mondiale, une assurance identique à celle des tireurs armes à feu et les frais de gestion de dossier (A noter que cette cotisation ne comprend pas l’affiliation au club lui même).

Cette cotisation volontairement très basse pour l’année 2013 a comme conséquence qu’un éventuel sponsoring de tireurs participant à des matches officiels ne peut être envisagé. Il va de soi que cette position pourra être revue en fonction du nombre d’adhérents à l’Action Air dans le futur.

Un club est en train de naître à Couillet, au Centre récréatif d’airsoft. Les tireurs intéressés sont cordialement invités à nous y rejoindre pour essais et plus si affinités (fb.com/groups/TSVA.Charleroi).

Pour que cette aventure continue, il est clair que tous les clubs ou teams désirant se lancer sérieusement dans l’aventure IPSC AA sont les bienvenus. Les conditions d’adhésion sont strictes et non-négociables car aux normes IPSC internationales (Cours de base IPSC, formation de Range Officer, etc…), mais rien d’inaccessible.

Pour plus de renseignements sur l’IPSC en Belgique, visitez bpsa.be/.

Tags , , ,

Articles relatifs pouvant également vous intéresser :

8 réactions sur “L’IPSC Action Air reconnu en Belgique”

#1 Répondre à ce commentaire

tazgc

bien pour nos voisins
à quant la même chose en france ?

#2 Répondre à ce commentaire

Chicky

A coeur vaillant, rien d’impossible. Prenez contact avec la fédé française ou directement avec l’orga mondiale de l’ipsc sur le forum « global village » (qui en plus est une mine d’or de renseignements!).

#3 Répondre à ce commentaire

papy

pour la France, pour l’instant jamais, du moins du coté de la FFT, à lire ci dessous un article édifiant.

vu sur Airsoft Inside #10 – Octobre 2011 page 20

ils ont rencontré le responsable du TSV à la fédé et voilà un extrait du reportage

« Sur le stand de Cybergun, nous avons eu la chance d’être présenté à Eric Grauffel, Champion du Monde français de Tir IPSC (International Practical Shooting Confederation: Tir Pratique de Vitesse).

Nous avons ensuite interrogé Eric sur une possible compétition de tir pratique en airsoft. Il nous a confirmé qu’aucune compétition officielle n’existait à l’heure actuelle mais que le règlement lui, existait déjà. Mais pour être reconnue, cette compétition devrait être rattachée à une fédération et pour lui, c’est la Fédération Française de Tir qui parait la plus appropriée. Mais Eric ne nous a pas caché que ce n’était pas pour demain car elle a déjà fort à faire avec plus de 70 disciplines existantes à gérer.
Eric nous a finalement expliqué que dans la réalité, ce qui va sûrement se passer, c’est que les compétitions d’ISPC risquent de devenir des compétitions mixtes armes réelles/répliques d’airsoft afin de faire découvrir la discipline aux professionnels et au public. »

A part ça, en France, des clubs FFT ou libres se sont organisés pour pratiquer cette activité ludique

#4 Répondre à ce commentaire

instantKarma

ouai, en même temps si être affilié FFT c’est arriver a interdire les shop airsoft en faisant passer la réplique sous la tutelle des armureries vous aller gagner queud.
Et l’obligation de posséder la licence a 65 euros.
le paint ball ou l’airsoft sont des disciplines qui peuvent grandir sans se rapprocher du tir FFT.
et je suis moi même un membre de la FFT , je pratique le tir. et l’airsoft.
on demande pas au pratiquant badminton d’être licencé a la fédé de tennis.
la seule chose positive entre airsoft et tir réél c’est l’apprentissage avec un modèle non létal.
tu mets en main un glock marui a un novice et il peut charger, recharger , tirer, corriger ses positions et apprendre la mise en sécurité. sans risquer de mettre une ogive dans le mur ou pire sur une personne du club.

#5 Répondre à ce commentaire

Airsoft Attitude

Tout a fait d’accord avec toi instanKarma. L’airsoft peut être vu comme un moyen de proposer une première approche rassurante en la matière. Pour une certaine forme d’instruction oui pourquoi pas.

#6 Répondre à ce commentaire

Chicjy

@InstantKarma : Je ne connais pas la législation française, mais je ne vois pas le pourquoi de cet interdiction des shops. Ca me semble inaplicable, ne fût-ce que par le poid de Cybergun (dont je suis loin d’être actionnaire…) et les commandes à l’étranger.
Quand à l’obligation de posséder la licence à 65 €, je pense que c’est loin d’être onéreux pour qui veux pratiquer un sport (car l’ipsc en est un) reconnu par une fédération.
Pour moi, l’organisation mondiale d’IPSC commence à ouvrir les portes à l’airsoft et je n’y vois que du positif pour les amateurs de ce sport que d’y avoir une vraie structure. C’est une reconnaissance de l’une des disciplines de l’airsoft mais personne ne doit être obligé d’y adhérer s’il n’en a pas envie ;)

#7 Répondre à ce commentaire

instantKarma

le débat a eu lieu il y a un an je crois. la FFT voulais affilier l’airsoft. ce qui aurait interdit la vente en dehors des armuriers.
Je ne fais que présenter un fait , ce n’est pas mon avis qui compte mais l’idée que la FFT puisse utiliser l’argument que l’airsoft c’est du tir donc le tir c’est la fft aura des conséquences.
Et crois bien que le poids de Cybergfun n’est rien en comparaison du chiffre d’affaire des armuriers.
Ca fait un moment que les armuriers voient d’un oeil mauvais les shop airsoft s’ouvrir.
L’idéal serait d’avoir un FFAirsoft bien structuré.
Pour le prix de 65 eiurosde la fft ; c’est un prix qui est celui du renouvellement de licence. si tu t’inscris a un club de tir en 2012, c’est la cotise du club 60 euros+droit d’entrée 23 euros( la 1ere fosi seulement) + licence FFT 56 euros( moins élévé que la cotisation 2013 )= 139 euros.
ensuite chaque année c’est la cotise du club + la licence fft=116 euros.
ensuite ca peux varier suivant les club et leur tarif.
donc , oui, associer l’airsoft au tir aura des conséquences.
Et la FFt aimerait bien récupérer quelques milliers de licences d’airsofteur.
MOI j’dis: airsofteur , restez autonomes.
et concernant les commandes a l’étranger, Cybergun fait un lobby via les achats de licences pour empêcher les imports ( nombre d’airsofteur ont vu leurs répliques détruite par la douane)
la prochaine fournée de réplique interdite car sous licence c’est les H&K protégé par un accord avec Umarex USA pour l’année 2013.
Ca va faire mal.
en résumé , la France est un pays de droit , embourbé par des lois intrusive.
en tir tu peux avec ta licence acheter sur simple déclaration un fusil de chasse en 300 winchester avec une porté d’un kilométre mais pas une 22 lr qui ressemble a un M4.( qui passe en autorisation de détention préfectorale de 4eme cat)
pour pratiquer les deux. l’airsoft est une discipline jeune et très libre. croisons les doigts pour qu’aucun député n’ait envie de nous coller des restrictions.
moi je frémis quand j’entends qu’un kéké a brandit un gun airsoft dans son collége.
notre liberté nous imposera des responsabilité pour rester libre. sinon…aie ;)

#8 Répondre à ce commentaire

Orionb

Personnellement,

Je pense que les deux sont conciliables.
Que représente(ra) la somme des tireurs en action air par rapport à l’ensemble des airsofteurs (probablement une minorité)

Que l’airsoft reste libre, oui, certe,
mais pour les pratiquants d’action air, il serait d’utilité que les fédés le reconnaisse
pour que des tournois puissent voir le jour. (l’outil est le même dans les deux cas, mais le sport est différent: jeu de groupe d’un côté, compétition(individuel) de l’autre)

Ajouter un commentaire

Mettre en Gras Mettre en Italique Barrer Blockquote Ajouter un lien Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea